Pourquoi devriez-vous vous faire aider par des spécialistes du digital ?

Pourquoi du consulting digital ?

Car la liste des solutions digitales est impressionnante (cf ci-après).

Le problème se situera plutôt au niveau de la sélection.

Quelle(s) action(s) choisir en priorité dans l’écosystème numérique censé asseoir le succès de votre marque, de votre organisation ou de votre entreprise ?

Quelles seront les priorités ?

Bien souvent, un écosystème numérique se construit en adéquation avec un modèle économique.

Et au cœur de votre modèle économique se trouve votre mix marketing.

Il s’agit donc de faire pulser trois éléments bien distincts et indissociables: un modèle économique, un mix marketing et un écosystème numérique.

D’autres éléments entrent bien sûr en compte, telle la question du product / market fit.

Votre travail aura beau être remarquable, si le produit que vous concevez, fabriquez et commercialisez ne correspond à aucune réalité, l’absence de marché rendra votre démarche complétement caduque.

C’est la raison pour laquelle il faut systématiquement remettre en perspective chacun des éléments possibles de la solution digitale que vous élaborez.

Puis définir, sélectionner et classer vos priorités.

Voici la liste :

  • Votre site web : c’est la pierre angulaire de votre écosystème digital. Associé à une  stratégie d’inbound marketing réussie, il peut générer l’ensemble des leads nécessaires au bon développement de vos prospects et de votre chiffre d’affaires.
  • Le référencement naturel : la majorité des navigations internet commence par une recherche Google. D’où l’importance d’être visible grâce à une stratégie SEO adaptée à votre modèle économique.
  • Le search engine marketing. 
  • Le marketing de contenus : la création et la diffusion de contenus de qualité permettront de faire vivre votre site internet : contenus >>> affluence >>> leads >>> prospects >>> chiffre d’affaires.
  • Le blogging : dans une stratégie de contenus, le blogging est l’option qui présente les meilleurs taux de retour sur investissement.
  • Les stratégies social media : chaque réseau social est un écosystème à part entière qui peut plus ou moins bien venir se greffer à l’écosystème numérique que vous créez.
  • Le marketing des réseaux sociaux.
  • Les solutions de monétisation (pay-per-click, pay-per-view, affiliation, articles sponsorisés).
  • L’emailing : l’envoi d’emails et de newsletters parfaitement segmentés aux internautes qui vous ont laissé leur adresse email présente d’excellents taux de retour sur investissement.
  • Les stratégies de conversion.
  • L’optimisation des tunnels de ventes : comment parvenir à transformer un lead en un deal.
  • L’exploitation des métriques, data et analytics : il existe une multitude d’outils vous permettant de suivre les résultats de votre site internet.
  • Les actions de retargeting : en déposant un pixel dans le navigateur de vos internautes, ces derniers seront à nouveau exposés à votre site internet lors de leurs futures navigations sur la toile.
  • Le native advertising : l’apparition de messages publicitaires dans le feed des réseaux sociaux préférés de vos prospects potentiels.
  • L’automatisation marketing : la transformation digitale permet aujourd’hui d’automatiser tout une série de tâches autrefois très chronophages.
  • L’optimisation des performances en termes de webhosting : la performance de votre solution d’hébergement web a un impact sur bien des éléments de votre écosystème digital.
  • L’optimisation du webmastering : la qualité de votre webmastering aura également une importance dans votre performance globale.
  • L’A/B testing : la possibilité de tester une version B versus une version A, puis une version C / D / E,  etc.
  • La rédaction de guest posts : pour les nouvelles marques, la rédaction d’articles sur des plateformes de référence est un excellent moyen pour développer une notoriété.
  • La syndication d’articles : une alternative au guest posting.
  • La mise en place de backlinks : pour booster le référencement naturel et le trafic de votre site internet.
  • La mise en place de landing pages optimisées.
  • Les stratégies de social selling : l’émergence des réseaux sociaux a créé de nouvelles méthodes en termes de techniques de ventes. 
  • Les arguments de social proof : pour mieux vendre.
  • L’influence marketing : à l’ère des réseaux sociaux, le monde est inter-connecté et une mention d’un influenceur peut vous aider à booster votre business.
  • Les techniques de growth hacking : pour assurer le développement d’une marque en des temps records.
  • L’optimisation du webdesign : tout, sur un site internet, a son importance (logo, texte, formulation, CTA, couleurs, ergonomie, mise en page).